Jouer au tennis : sur quel type de terrain ?

Jouer au tennis : sur quel type de terrain ?

Vous adorez regarder le tennis à la télé et vous aimerez le pratiquer pour vos loisirs du dimanche. Sachez avant tout que chaque personne peut avoir un type de terrain qui lui convient. Il en existe plusieurs dont il est préférable de connaitre les types, les spécificités, les avantages et les inconvénients, avant de s’y lancer. Et selon le type de terrain, il est également possible que vous en construisiez un dans votre jardin. Il faut donc, connaitre le prix de l’aménagement du terrain en fonction du revêtement.

Spécificité du terrain asphalte

Les terrains de tennis en asphalte sont des surfaces dures et très rapides qui peuvent également se construire dans du béton poreux. Si vous souhaitez en construire dans votre cours, sachez que le cout peut aller de 30 000 euros à 40 000 euros. Le prix dépend de l’emplacement de ce dernier, qu’il soit couvert ou non. Ce type de terrain ne demande pas trop d’entretien, mais est également peu onéreux dans sa construction si on compare avec les autres types de revêtement. Par ailleurs, sa construction se fait en quelques jours et il est possible d’y jouer en temps d’averses ou sous le soleil. Cependant, il faut savoir que ce type de terrain amorti mal les balles et sollicitent énormément l’articulation du joueur. Par ailleurs, en cas de déformation de la surface, le terrain peut devenir dangereux.

 

La terre battue

La surface en terre battue, c’est celle qu’on retrouve presque partout dans les clubs de tennis. C’est un terrain qui est beaucoup plus cher à la construction étant donné qu’il vous faudra débourser jusqu’à 45 000 euros pour en avoir un dans votre jardin. Cependant, vous aurez un terrain plus agréable étant donné qu’il est plus amortissant, et ne cause pas trop de blessure. C’est aussi un terrain adapté pour les joueurs qui apprécient les jeux lents et qui est particulièrement durable. Vous pouvez avoir un terrain de tennis en terre battue qui dure 40 ans, à condition de bien l’entretenir. C’est aussi cet entretien, qui est fastidieux et qui doit se faire après chaque utilisation. Ce point constitue son petit inconvénient.

 

Le gazon naturel et synthétique

Le terrain de tennis peut également être en gazon. Le premier type de gazon dans ce cas, c’est le gazon naturel. C’est un revêtement particulièrement amortissant et qui est parfaitement écologique. Sa consistance protège également les joueurs, des éventuelles blessures et évitent de trop solliciter les articulations. Toutefois, il faut noter que le gazon naturel est très sensible et qu’il se détériore après chaque utilisation, suite aux empiétements. Il lui faut donc, beaucoup d’entretiens. Pour le gazon synthétique, vous n’aurez pas à faire trop d’entretiens, mais il est plus cher que le gazon naturel. Ce type de revêtement vous accueille également en temps de pluie, de soleil et même de neige et vous permet de glisser en toute sécurité pour attraper la balle. Pour la construction des deux terrains, il vous faudra débourser jusqu’à 60 000 euros.

 

Le terrain en résine synthétique

C’est un revêtement pour terrain de tennis qui est particulièrement imperméable et élastique que même si vous jouez sous la pluie, il reste adhérent et agréable. Par ailleurs, les déplacements sur la résine synthétiques sont très silencieux et vous pouvez aussi en trouver de différentes colories chez un magasin spécialisé. Par contre, la pose de ce type de revêtement est assez difficile, mais il est également cher étant donné que la construction d’un terrain de tennis en résine peut valoir jusqu’à 55 000 euros.

Laisser un commentaire