L’awalé : tout savoir sur ce jeu africain

L’awalé est un jeu de société africain qui se joue à deux. Un jeu de stratégie qui consiste essentiellement à semer pour gagner. Ce jeu se joue un peu partout en Afrique et les règles de jeu peuvent varier d’un endroit à un autre. Néanmoins, le principe reste toujours le même.

De quoi a-t-on besoin pour jouer à l’awalé ?
Pour pouvoir jouer à ce jeu, il faut avant toute chose avoir le plateau de jeu qu’on appelle mancala. Il est généralement fait en bois et peut être installé à même le sol. Le mancala est constitué de deux rangées comportant chacune six trous un peu profonds qui sont de la taille de la poignée d’une personne adulte. Il faut qu’il permette aux joueurs de ramasser en un seul geste de la main les graines qui se trouvent dans les trous. Les graines sont les pions de l’awalé. Il faut en mettre quatre dans chaque trou, ce qui fait quarante-huit graines au total. À l’origine, on utilisait des graines d’un arbrisseau qui s’appelle le Caesalpinia bonduc. Ils sont à la fois lisses et légers. Ils sont donc très agréables au touché et très pratiques pour le jeu. Mais aujourd’hui, on peut utiliser tout ce qu’on peut trouver : billes, petits cailloux, coquillages, etc. La rangée de 6 trous qui se trouve devant le joueur représente son camp.

En quoi consiste le jeu ?

Le principe du jeu est assez simple. Le premier joueur choisit un des six trous de son camp et prend les graines qui se trouvent dedans pour ensuite les semer dans tous les trous une à une. Le sens du jeu se déroule dans le sens contraire de l’aiguille d’une montre. L’adversaire fait ensuite pareil. Quand les graines de la case choisie ont toutes été semées, il est possible de récolter les graines dans le camp de son adversaire s’il y a deux ou trois graines dans le dernier trou semé. Il est à noter qu’on ne récolte que les graines qui se trouvent dans le camp adverse. Celui qui engrange le plus de graine est celui qui gagne.

Laisser un commentaire